Workshop International sur la Covid 19

La Mauritanie, à l’instar des pays de la sous-région, a connu officiellement ses premiers cas de Covid-19 au mois de mars dernier. Pour venir à bout de la situation, des mesures drastiques (confinement, couvre-feu, fermetures des écoles, arrêt des transports, etc.) ont été aussitôt instaurées par le gouvernement. Ces mesures, certes contraignantes et difficilement supportées par la population, ont quand même permis de maitriser la situation avec la guérison des sept premiers cas du mois de mars. Le pays était alors cité comme modèle et exemple en matière de lutte contre la pandémie.

Mais, Hélas, vers fin-mai, le pays replonge dans la psychose et l’inquiétude avec la découverte d’énormes « kluster » de transmissions communautaires à Nouakchott. Le nombre de cas grimpe alors en flèche ; puisqu’en moins de deux mois le nombre de cas a atteint plus de 4472 cas positifs dont 2666 cas actifs et 129 décès vers fin juin 2020.

Après une saison estivale d’accalmie, où le nombre de cas a fluctué entre 0 et 10 cas en moyenne par jour, le pays connait depuis mi-octobre une deuxième vague, qui d’après les spécialistes se présente comme plus virulente que la première. Les données des bulletins du ministère de la santé révèlent quotidiennement plus de 200 nouveaux cas avec le plus souvent jusqu’à cinq (5) décès par jour.

En moins de 15 jours, on a franchi le quart du nombre de décès lors de la première vague ! La situation est suffisamment grave qu’elle a nécessité la réactivation d’une bonne partie des mesures d’exception instaurées lors de la première vague (fermeture des écoles, couvre-feu, interdiction de rassemblement, allègement du train administratif, etc.)

Au vu de cette rétrospective de l’évolution de la pandémie dans le pays, beaucoup de questionnements restent posées et un certain nombre de zones d’ombres méritent d’être explicitées par des études scientifiques et académiques.

Durant l’année universitaire en cours (2019/2020), des équipes de chercheurs de notre laboratoire, le LE2S, ont produit deux articles scientifiques de haute facture sur la situation de la pandémie dans le pays. Le premier dresse une rétrospective et un diagnostic de la situation sanitaire due à la pandémie sur la période allant de mars à juillet 2020 (El Vally et al., New Microbe and New Infect, 2020 ; 38 : 100788). Le second aborde les impacts sanitaires, psychologiques et socioéconomiques de la Covid 19 en Mauritanie (Dr Ousmane WAGUE & Pr Cheikh Saad Bouh Camara, European Petrochemical Luncheon, 2020). Ces deux productions scientifiques ont permis de faire comprendre et d’éclairer un peu plus sur la situation de la pandémie dans le pays.

Cette fois-ci, le laboratoire se propose de faire plus, en organisant un colloque international (en ligne) sur la pandémie au cours duquel des experts et spécialistes de la pandémie de renommée internationale, animeront en visioconférence des conférences-débats sur la pandémie et de ses différents aspects et impacts (sanitaire, socio-économiques, sécurité alimentaire).

Cette rencontre et les échanges d’idées et d’expériences entre chercheurs de différents horizons qui s’y dérouleront, permettront à coup sûr de cerner et de comprendre mieux la pandémie dans tous ses états et aspects (sanitaire, socio-économiques, etc.). La manifestation sera une première dans le pays. Elle a pour objectifs, entre autres, de :

  • Faire l’état de l’épidémiologie de la pandémie du Covid-19 et son évolution en Mauritanie ;
  • Apprécier l’efficacité des mesures de lutte et leurs impacts sociaux-économiques et sanitaires sur la population ;
  • Explorer les perspectives de la pandémie en Mauritanie ;
  • S’enquérir de l’expérience de la gestion de la Covid-19 dans d’autres pays.

Voir le programme et les Vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + un =